Accompagner le coureur…

Accompagner le coureur: du pied au bassin… de la technique à la diététique

Le « running », qu’elle qu’en soit la forme, a le vent en poupe depuis pas mal de temps déjà…est c’est heureux. 40% des français déclarent pratiquer la marche ou la course à pied, quel que soit l’âge ! Cette activité est on ne peut plus saine pour peu qu’on soit attentif sur quelques points, tant au niveau du corps, que du matériel, de la technique ou encore l’alimentation. Elle peut facilement et pour la plupart d’entre nous constituer le fameux « bouger » de l’injonction bien connue : « manger bouger » du PNNS. Pour faire de cette pratique une activité on ne peut plus saine et profitable pour le maintien de notre santé, il faut cependant considérer quelques éléments essentiels tant, du point de vue de la cinésiologie, que du programme « d’entrainement » qu’enfin de l’aspect diététique en adéquation avec le type de pratique.

Nous devons considérer l’aspect systémique de la pratique de la course à pied et ne pas se contenter d’une approche systématique où le risque est grand de s’enfermer dans des dogmes bien connus parmi lesquels

  • Pied pronateur ou supinateur ?
  • Course avant pied ou medio pied ?
  • Chaussures minimalistes ou hyper-amorties ?
  • Les glucides pour préparer l’effort ?
  • Des gels spécifiques pendant la course ?
  • Tendinite ? syndrome de l’essuie-glace ? dysfonction des ailerons rotuliens ?

… autant d’approches analytiques qui ne trouveront d’efficacité qu’en intégrant la globalité de l’individu, son mode de pratique, d’alimentation mais aussi ses qualités, ses caractéristiques intrinsèques.

Nous vous proposons donc de faire le point sur ces divers aspect, mécaniques, physiologiques, matériels, techniques, sans cesse éclairé par les connaissances scientifiques modernes. (EBM et EBP). La course à pied est très certainement une pratique de santé pour l’immense majorité d’entre nous, pour peu que l’on prête attention aux signaux que nous adresse notre corps. Que ce soit pour accompagner un ultra-traileur ou la personne désireuse de se (re)mettre à la course à pied, nous dépiauterons ensembles les éléments auxquels il faut prêter attention et les différentes « corrections » à apporter pour que courir ne soit plus une source de souffrances mais uniquement de plaisir et de santé.

  • Connaitre et savoir aborder les éléments anatomiques (osseux, articulaires, musculaires, nerveux, vasculaires) du membre inferieur et du bassin.
  • Connaitre et comprendre les composantes biomécaniques mises en jeu lors de la course à pied.
  • Connaitre et comprendre les différentes voies dégénératives conduisant aux pathologies « classiques » du coureur. (Mécanismes lésionnels)
  • Être capable de reconnaitre les différents types de chaussures de running et leurs caractéristiques.
  • Connaitre et appréhender les différents types de techniques de course et leurs caractéristiques.
  • Être capable de déterminer la « typologie » du coureur et les modalités de course qui lui correspondent.
  • Connaître et maîtriser différents tests et bilans permettant de construire un diagnostic kinésithérapique pertinent du coureur à pied.
  • Connaitre et comprendre l’incidence d’un déséquilibre de la balance des acides gras et de l’acidose métabolique chez le sportif.
  • Savoir conseiller le patient dans sa singularité (Typologie, objectifs…) pour la pérennité de sa pratique sportive du point de vue technique, matériel et diététique.

Masseurs-Kinésithérapeutes

Ostéopathes

Marc VINCENT

Ostéopathe, Masseur-Kinésithérapeute, Ergonome,

D.U de Nutraceutique, Master 2 en sciences de l’éducation.

… Traileur pratiquant depuis toujours 🙂

LYON : 22 & 23 Avril 2022

Les séminaires de deux jours sont facturés 450€ hors convention DPC et FIFPL

Ils comprennent
  • Les deux jours de formation
  • Les deux repas de midi (pour les formations en présentiel)
  • Un accès personnel à l’extranet  de la formation reprenant le diaporama et d’autres documents pédagogiques.
  • un accès personnel à un forum de discussions dédié à la formation.
Ils ne comprennent pas
  • Les frais de déplacement
  • les frais d’hébergement ainsi que les petits déjeuners et repas du soir

Il est à la charge du stagiaire d’effectuer les démarches auprès…

Organisme de formation enregistré auprès de l'AN DPC sous le N°7626de l’Agence Nationale de DPC pour bénéficier le cas échéant d’une prise en charge totale du stage et indemnisation forfaitaires des jours de formation.

  • Demande de prise en charge préalable auprés du FIFPLDu F.I.F.P.L. pour demander une prise en charge partielle de la formation si elle est agrée.