La planète tousse…alors que faire ?

La planète est secouée ! Elle tousse, hoquète.  

Peut-être est-il temps de considérer l’humain comme une petite partie du Tout qu’est notre biosphère ?

Peut-être que cet accident de l’humanité nous poussera enfin à aborder le vivant dans sa dimension systémique comme le propose Joël de ROSNAY[1] ?

Peut-être saurons nous accorder une oreille, voir deux, à une approche complexe du vivant comme le suggère depuis plus de 50 ans Edgar MORIN[2] ?

L’alimentation est un levier de premier ordre pour aborder la santé de l’humain mais aussi celle de la planète comme l’explique si bien le groupe de chercheurs dans « The Lancet »[3]. Ce qu’il serait bon de consommer pour notre santé, serait aussi vertueux pour notre environnement…. Alors pourquoi ne retroussons-nous pas nos manches, résolus à « bien » manger, résolus à « bien » vivre ?

Pour initier ce mouvement il faut donner à comprendre car comme le proposait Spinoza: « comprendre est le commencement d’approuver »[4]. Depuis, les sciences de l’éducation sont consensuelles sur ce point. La personne doit s’emparer, s’approprier certaines connaissances pour pouvoir infléchir, changer ses comportements[5].

Il est plus que jamais temps de s’extraire des dogmes quels qu’ils soient pour embrasser le comprendre, l’analyser, la critique sans à priori ni acrimonie, pour évoluer, s’adapter en toute intelligence.

Une belle promenade de santé en perspective non?


[1] Joël de Rosnay, La symphonie du vivant: comment l’épigénétique va changer votre vie (Paris, France: LLL, les Liens qui libèrent, 2018).

[2] Edgar Morin, Introduction à la pensée complexe (Paris, France: Éditions Points, DL 2014, 2014).

[3] Walter Willett et al., « Food in the Anthropocene: the EAT–Lancet Commission on healthy diets from sustainable food systems », The Lancet 393, no 10170 (2 février 2019): 447‑92, https://doi.org/10.1016/S0140-6736(18)31788-4.

[4] Baruch Spinoza, Traité théologico-politique, éd. par Fokke Akkerman, trad. par Jacqueline Lagrée et Pierre-François Éditeur scientifique Moreau (Paris, France: Presses universitaires de France, impr. 2012, 2012).

[5] André Giordan et Jérôme Saltet, Apprendre à apprendre (Paris, France: Librio, impr. 2015, 2015).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *